Événements du LITIS

Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Journée scientifique du LITIS le 6 juillet

07/06/2016 @ 09:00 - 17:30

Le programme de la journée scientifique du LITIS est le suivant (résumés des séminaires et liste des posters ci-dessous) :

9h Accueil/café
9h30 Philippe MATHIEU (CRISTAL, Université Lille 1, invité MIND) : Une méthodologie centrée sur les interactions pour la simulation multi-agents
10h30 Session poster/café
11h30 Paul HONEINE (App) : La pré-image en traitement de données : malédiction, problème, solutions et domaines d’application

12h15 Repas – barbecue

14h Jérôme LAPUYADE (QuantIF) : Fusion d’information par inférence bayésienne des copules. Application à la fusion d’images TEP et IRM multi-modalité
14h45 Thierry LECROQ (TIBS) : Peut-on faire mieux que la transformée de Burrows-Wheeler ?
15h30 Session poster/café
16h30 Philippe XU (Heudyasic, UT Compiègne, invité STI) : Information fusion for scene understanding
17h30 fin


Liste des posters (en cours de collecte)
App

  • Soufiane Belharbi : Deep multi-task learning with evolving weights (avec Romain Hérault, Clément Chatelain et Sébastien Adam)
  • Sovann En : Segmentation-free pattern spotting in historical document images (avec Stéphane Nicolas, Caroline Petitjean, Laurent Heutte)
  • Alain Rakotomamonjy : Early and reliable event detection using proximity space representation (avec Maxime Sangnier et Jérôme Gauthier)
  • Bruno Stuner : Cascade de réseaux récurrents pour la reconnaissance de l’écriture (avec Clément Chatelain, Thierry Paquet, Stéphane Poirier)
  • Wassim Swaileh : Un modèle syllabique bilingue Français Anglais pour la reconnaissance de l’écriture manuscrite (avec Thierry Paquet)

MIND

  • Jean-Baptiste Louvet : Recherche collaborative de documents : comparaison assistance humaine/automatique (avec Guillaume Dubuisson Duplessis, Nathalie Chaignaud, Jean-Philippe Kotowicz, Laurent Vercouter)
  • Julien Saunier : Designing Adaptable Virtual Reality Learning Environments (avec Mukesh Barange, Bernard Blandin, Ronan Querrec, Joanna Taoum)

QuantIF

  • Paul Desbordes (QuantIF) : Pronostic and predictive feature selection for oesophageal cancer using random forest classifier based on PET images (avec R Modzeloewski, S Ruan, S Vauclin, P Pineau, P Vera, I Gardin)

RI2C

  • El Houssein Chouaib Harik (RI2C) : Coopération Air-Sol pour des missions de surveillance, inspection, et transport d’objets (avec François Guérin, Frédéric Guinand, Jean-François Brethé, Hervé Pelvillain)
  • Yoann Pigné (RI2C) : Reachability in maritime transportation networks (avec Frédéric Guinand)
  • Stefan Balev (RI2C) : GraphStream, une bibliothèque de graphes dynamiques (avec Antoine Dutot, Yoann Pigné, Guilhelm Savin, Julien Baudry, Frédéric Guinand, Pierrick Tranouez, Guillaume-Jean Herbiet, Richard O. Legendi)
  • Xavier Schleper (RI2C) : Solutions globales d’optimisation robuste pour la gestion dynamique de terminaux à conteneurs (avec Stefan Balev, Sophie Michel, Eric Sanlaville)

STI

  • Abdel Ben Amara : Architecture reconfigurable de détection  et de suivi de points d’intérêt dans une image (avec Edwige Pissaloux, Christèle Lecomte,  Mohamed Atri)
  • Christèle Lecomte : Système 3D d’analyse de la posture par stéréovision couleur (avec F Dong, A Ben Salah, K Djebari, P Enxerian, G Di Mascio, H Bailleul)
  • Sébastien Kramm : A novel global color correction method for 3D content (avec Pierre Yver, Abdelaziz Bensrhair, Edwin Azzam).
  • Rawia Mhiri : Visual odometry with unsynchronized multi-cameras setup for intelligent vehicle application (avec Pascal Vasseur, Stéphane Mousset, Rémi Boutteau, Abdelaziz Bensrhair)
  • Fan Wang : Polarization-based semantic segmentation on road scenes for intelligent vehicle applications (avec Samia Ainouz, Abdelaziz Bensrhair)

TIBS

  • Chloé Cabot : GC-VC/DGE: a user-friendly web application for going over concordance across results from NGS bioinformatics analytic pipelines (avec Mélissa Mary, Chadi Saad, Alexandre Renaux, Alexis Bertrand, Amandine Velt, Arnaud Lefebvre, Caroline Bérard, Nicolas Vergne, Hélène Dauchel)
  • Stefan Darmoni : Une base de données bibliographiques en français pour la Littérature Scientifique en Santé : LiSSa ! (avec Griffon N, Rollin L, Schuers M, Dhombres F, Loiseau S, Douze L, Marcilly R, Chabot O, Delerue D, Dutoit D, Dahamna B, Kerdelhué G, Grosjean J, Gehanno JF)

Une méthodologie centrée sur les interactions pour la simulation multi-agents
Philippe MATHIEU (CRISTAL, Université Lille 1)
– Invité MIND

Depuis plusieurs années, les systèmes multi-agents ont montré leurs avantages notamment pour la simulation de systèmes complexes ou la réalisation de « serious games ». Peu à peu sont apparues des plateformes permettant de concevoir et étudier efficacement et sans biais de conception les systèmes étudiés. Néanmoins, toutes ces plateformes nécessitent d’ajouter aux agents du code comportemental qui rend la conception comme la maintenance assez difficile. Dans cet exposé nous montrons tout d’abord qu’il est possible de séparer la partie déclarative et la partie procédurale de ces outils en basant le raisonnement sur les interactions que les agents peuvent avoir entre eux. Les interactions sont ici concrétisées à la manière de règles d’inférences du premier ordre. Nous décrivons un moteur efficace capable de prendre en compte des comportements complexes issus de ces interactions à l’aide d’une matrice d’interactions. Nous terminons cet exposé par trois exemples très différents dans lesquels cette méthodologie centrée interactions a été utilisée.

 

La pré-image en traitement de données : malédiction, problème, solutions et domaines d’application
Paul HONEINE (App)

En traitement de l’information, plusieurs domaines applicatifs reposent sur un schéma où les données sont plongées dans un espace de représentation approprié, en utilisant une transformation non linéaire. C’est le cas en particulier quand les données ne sont pas vectorielles, par exemple des graphes ou des chaines de caractères ou des séquences d’ADN ; il est alors nécessaire de les plonger dans un espace euclidien afin de pouvoir y appliquer les algorithmes classiques d’extraction de caractéristiques. Il est souvent d’une grande utilité de déterminer les antécédents d’éléments de l’espace de représentation, c’est à dire la fonction inverse. En cryptologie et en apprentissage, l’antécédent est dit pré-image. Ce problème de la pré-image est un problème inverse difficile puisque la transformation initiale n’est pas explicitée en général. Le séminaire présente ce problème, avec quelques éléments de solution, et montre l’intérêt de résoudre ce problème avec des applications diverses et variées en génomique, bio-informatique, reconnaissance des formes, aide à la localisation, décodage du cerveau…

 

Information fusion for scene understanding
Philippe XU (Heudyasic, UT Compiègne)
– Invité STI

Image understanding is a key issue in modern robotics, computer vision and machine learning. In particular, driving scene understanding is very important in the context of advanced driver assistance systems for intelligent vehicles. In order to recognize the large number of objects that may be found on the road, several sensors and decision algorithms are necessary. To make the most of existing state-of-the-art methods, the issue of scene understanding is addressed from an information fusion point of view. I will first present the limitations of traditional probabilistic approaches then show how the theory of belief functions can be used. I will then introduce a general calibration approach to transform the outputs of any classifier to a belief function. Its applications to pedestrian detection and image semantic segmentation will finally be shown.

 

Fusion d’information par inférence bayésienne des copules. Application à la fusion d’images TEP et IRM multi-modalité
Jérôme LAPUYADE (QuantIF)

La notion de copule est née des travaux de Sklar à propos de l’expression d’un vecteur aléatoire a partir de ses marginales. La copule peut être vue comme une mesure de dépendance fonctionnelle entre les marginales d’un vecteur aléatoire. De plus, il est montré que la valeur de la fonction de copule en la réalisation de la variable aléatoire peut être interprétée comme une fusion des différentes valeurs marginales. C’est ainsi que je présenterai dans cet expose comment fusionner différentes sources d’information a l’aide des copules. Dans nos travaux, les copules sont utilisées dans des modèles a données latentes (champs de Markov) pour lesquels les observations sont nos différentes modalités d’image médicale en http://www.francemedicale.net et la réalisation cachée représente la valeur binaire d’appartenance a la tumeur. Dans cet exposé, je présenterai dans un premier lieu la notion de copule en utilisant des illustrations détaillées. Dans un second temps, je détaillerai le modèle à données latentes utilisé sans entrer dans les détails des algorithmes d’estimation. Je présenterai pour finir les travaux effectués sur l’utilisation des copules pour la fusion d’images TEP issues de différents traceurs (FDG, FMISO), ainsi que pour la fusion d’images IRM pour les modalités T1, T2 et FLAIR.

 

Peut-on faire mieux que la transformée de Burrows-Wheeler ?
Thierry LECROQ (TIBS)

La transformée de Burrows-Wheeler (Burrows-Wheeler Transform ou BWT) a été conçue en 1994 dans un contexte de compression sans perte de textes. Elle constitue également, avec le tableau des suffixes échantillonné, un élément essentiel d’une structure d’index autonome appelée FM-index. La BWT d’un mot consiste en fait en une permutation des lettres du mot obtenue en triant, dans l’ordre lexicographique croissant, tous les conjugués (aussi appelés rotations cycliques) du mot. Elle est plus compressible que le mot de départ et peut être renversée pour retouver ce mot de départ. Elle permet également de faire de la recherche de motifs. En bioinformatique, sa faible empreinte en mémoire en a fait un outil indispensable pour l’analyse des données issues des séquenceurs à haut débit. Dans cet exposé, après avoir rappelé les techniques de construction, de stockage et d’utilisation de la BWT nous présenterons d’autres transformées alternatives qui utilisent d’autres ordres que le classique ordre lexicographique : le V-ordre, le B-ordre et le T-ordre. Nous présenterons les limites et les perspectives ouvertes par ces différentes alternatives. Travail commun avec J. Daykin, R. Groult, Y. Guesnet, A. Lefebvre, M. Léonard et E. Prieur-Gaston.

 

Détails

Date :
07/06/2016
Heure :
09:00 - 17:30

Lieu

UFR ST Madrillet – Rouen
Avenue de l'Université
Saint-Étienne-du-Rouvray, 76800 France
+ Google Map
Site Web :
http://www.univ-rouen.fr
Publié dans
Donec nunc consectetur felis justo libero consequat. vulputate, mi, ultricies eleifend libero.