Résilience urbaine et Gestion de Crise dans un Contexte de Crue à Cinétique lente : Plateforme d’aide à la décision

Le recrutement du stagiaire de Master 2 s’inscrit dans le cadre du projet ANR RGC4 (http://www.agence-nationale-recherche.fr/projet-anr/?solr=run&tx_lwmsuivibilan_pi2%5BCODE%5D=ANR-15-CE39-0015) qui a pour objectif le développement d’outils pour l’aide à la gestion des réseaux techniques critiques dans le cadre de la gestion de crise dans un contexte de crue à cinétique lente. Le projet est focalisé sur une application au Grand Paris.

Les outils développés sont à destination des gestionnaires de réseaux (e.g. transport, eau, électricité) qui ont des décisions à prendre à la fois pendant la crise mais aussi après afin d’assurer une remise en service des infrastructures la plus rapide possible (i.e. aspect résilience). Par ailleurs, dans un contexte de crise il faut garder à l’esprit que des problèmes de disponibilité et de fiabilité de l’information peuvent survenir.

Un volet du projet a eu pour mission d’analyser les retours d’expérience d’un certain nombre d’inondations survenues ces dernières années afin notamment de synthétiser l’ensemble des informations disponibles pour préparer la gestion d’un événement similaire sur le Grand Paris. De plus nous avons aussi à disposition un certain nombre de données fournies par les gestionnaires et par les exercices (e.g. Sequana) réalisés à l’échelle de la ville de Paris.

Le projet utilise des modèles en cascade permettant de connaître un certain nombre d’inter-dépendances entre les réseaux et se propose de définir des outils capables de coordonner les actions des gestionnaires avant la crise (e.g. simulation multi-agent) et pendant la crise (e.g. système permettant de gérer la ré-affectation de personnels ou encore la génération d’itinéraires de lignes de bus alternatives à des réseaux de transports défaillants). L’idée du travail dans le cadre de ce stage est de se focaliser sur la partie relative à la génération automatique de lignes de bus et de continuer à travailler sur les outils d’aide à la décision du projet. In fine l’ensemble des outils s’intègre sous la forme de modules dans une plateforme dédiée qui a d’ores et déjà été implémentée.

Le travail du stagiaire sera :

  1. De reprendre le travail effectué sur la génération automatique de lignes de bus qui consiste à générer de nouvelles lignes lorsque des inondations rendent impraticable les systèmes de transport (e.g. métro) sur certaines zones. L’objectif est de terminer la gestion de l’interface et l’intégration de fonctionnalités additionnelles comme la prise en compte de l’orientation du réseau routier.

  2. Intégrer un module extérieur à la plateforme qui traite de la ré-affectation du personnel en cas de crise. Si des axes sont coupés, les personnes ne peuvent plus se rendre sur leur lieu habituel de travail. Pour maintenir l’activité il faut éventuellement pouvoir ré-affecter ces personnels à des postes équivalents et accessibles spatialement.

Le stagiaire devra faire ses choix d’implémentation en accord avec l’architecture générique globale qui est actuellement développée (Java).

Le profil du stagiaire doit être en informatique, des compétences en géomatique et dans le domaine de l’aide à la décision seraient un plus.

Equipe : STI